-
 
   

 

Animateurs/Réalisateurs:

 
a
 

 


Anne Savelli


Olivier L'HOSTIS

 































 

 

 

 

 


Anne Savelli

Anne Savelli est née à Paris en 1967, ville où elle vit toujours.

Livres :
Fenêtres, Open space, éditions Le Mot et le reste, collection Écrits, 2007.
Création du blog du même nom.
Cowboy Junkies, The Trinity Session, éditions Le Mot et le reste, collection
Solo, 2008
Franck, éditions Stock, collection La Forêt, 2010
Des Oloé, espaces élastiques où lire où écrire, éditions D-Fiction, 2011
Autour de Franck, avec Thierry Beinstingel, éditions publie.net, 2011
Décor Lafayette, éditions Inculte, 2013
Dita Kepler, journal du silence, journal de la lutte, texte codé, animé par
Joachim Séné, avec participation de Pierre Ménard, remue.net, 2013
Laisse venir, avec Pierre Ménard, éditions La Marelle, 2014
Ile ronde, éditions Joca Seria, 2014
Anamarseilles, éditions La Marelle, 2015
Décor Daguerre, 2017, éditions de L'Attente
À même la peau, à paraître aux éditions publie.net en novembre 2017.

Le projet d'écriture à Chartres

Écrire le son par l'image
Pourquoi arrive-t-il maintenant ? Ces dernières années, après un travail sur le lieu puis sur le décor, j'ai entamé un cycle sur l'image, le portrait, le corps. Mes deux derniers livres, Décor Daguerre, publié en mars 2017 et À même la peau, à paraître le 15 novembre, s'inspirent du cinéma, de la danse et de la photographie.
Lorsque j'ai écrit Décor Daguerre, centré sur l'oeuvre d'Agnès Varda, j'ai considéré la
cinéaste mais également la photographe et la plasticienne. À même la peau, né d'une collaboration avec la compagnie de danse Pièces détachées, est un diptyque dont le premier volet évoque le corps des danseurs, le second le rapport modèle-photographe. La relation entre l'immobilité de la photo et le mouvement de la caméra, de l'artiste en déplacement, ont ainsi été au coeur de mon travail. Je boucle actuellement ce cycle en achevant la rédaction de Volte-face, un roman « autour » de la femme la plus photographiée du Xxe siècle, Marilyn Monroe. J'espère avoir terminé la rédaction du manuscrit fin décembre, au plus tard fin janvier 2018.
Il y aura donc, sans doute, un « frottement » entre la fin de la rédaction de ce livre et le début du suivant. Justement, écrire le son en m'appuyant d'abord sur l'image, décrire cette dernière en utilisant uniquement un vocabulaire sonore et voir ou cela entraîne, finir par être totalement dans le son, voilà ce que j'aimerais faire lors de cette résidence à Chartres. Travailler en lien avec la librairie L'Esperluète sera, dans mon esprit, le moyen de me sentir accompagnée dans ce passage en tissant des fils entre le texte, le son, la librairie elle-même et la ville.

Un travail sur la douceur
Comme je l'ai déjà indiqué, je souhaite également aller en quête de ce que la ville pourra m'offrir de plus paisible et doux, afin de créer un contraste avec l'ensemble de mon livre.

Les liens avec la librairie L'Esperluète
Littérature, photographie, radio : socles de la résidence
Ce projet commun de résidence ne vient pas de nulle part, en effet, loin de là : nous
partageons avec Olivier Lhostis un même goût pour la littérature, la photographie et la radio. La librairie L'Esperluette a ouvert un espace dédié à la photo il y a quelques temps et c'est précisément ce lien entre photographie et livres qui nous a donné envie de travailler ensemble. En réfléchissant au projet, nous nous sommes rendus compte que nous étions également investis, tous deux, dans une activité liée à la radio : la librairie participe à une émission mensuelle, tandis que je fais partie d'un collectif d'écrivains qui utilisent le web et le son pour parler de la littérature, L'aiR Nu.
M'inspirer des expositions en cours pour écrire, rencontrer les photographes m'apparaît ainsi comme une très belle opportunité. Plus profondément, je crois que des échos pourraient naître entre les photos présentées, le lieu qui les accueille, les clients de la librairie, les habitants de Chartres et ce que je pourrais écrire. Notre proposition de calendrier revient en détail sur ce point. La galerie photo de la librairie est, de fait, un endroit qui m'a tout de suite plu et dans lequel je me suis tout de suite imaginée : un bel oloé (espace Où Lire Où Écrire), un peu à l'écart des rayons, en hauteur, possédant son autonomie.

> semaine (05) du 29 janvier au 4 février 2017

Episode 1

[Ecouter]

[Télécharger]
 

> semaine (10) du 5 au 11 mars 2018

Episode 2

L'invitée : Magali Albespy danseuse et performeuse

[Ecouter]

[Télécharger]
 
 
-
 
  Qui sommes-nous ?

-
Bref historique
Mot du Président
Présentation Générale
Soutenir RGC
  Grille jour/jour

-
Lundi
Mardi
Mercredi
Jeudi
Vendredi
Samedi
Dimanche
  Thèmes

-
Musique
Culture - Histoire
• Religions - Spiritualité
Vie quotidienne
• Infos - Actualités
• Solidarité
Arts
Jeunesse
  Direct

-
Écoutez la Radio
en FM et sur Internet


• Fréquences FM
Sur Internet
  Réécouter

-
Emissions
Archives

Échanger

-
• Page Facebook
  Contact

-
• Coordonnées studios
• Courriel
• Liens utiles