Remercier # 6

Sœur Michèle Marchant

 

Semaine du 7 au 13 février 2022 ~

Remercier # 6

Remercier Dieu. C’est le titre de notre étape, la sixième,  pour aujourd’hui.

Et c’est une étape qu’on a tendance à oublier et qui est pourtant très importante. Comme le fait d’ouvrir son cœur à Dieu au début de la prière est souvent oublié, celui de le remercier Dieu de ce que nous avons vécu passe aussi souvent à la trappe… Remercier, c’est reconnaître que je ne suis pas la source de ce que je vis, de ce qui se vit en retraite, même si ce fut plutôt un temps silencieux semblable à un désert, mais un désert habité. Comme pour la demande de grâce au début de ma prière, ou ce qu’en langage ignatien on appelle le colloque, le cœur à cœur de la fin, là encore, pour rendre grâce, nous nous exprimons simplement et familièrement à Dieu, avec nos mots, même s’ils semblent pauvres.

1. Je prépare ma prière

Avec soin, je choisis mon lieu de prière :
En fonction de mon agenda, cela peut changer : à la maison, au bureau ou au travail, dans une chapelle, à l’église … En fonction de mon emploi du temps, si je travaille ou non.
J’ai peut-être créé un petit coin de prière chez moi, avec une lumière adaptée. Je peux préparer une bougie, placer une icône ou une croix ou une image que j’aime bien. Et si je suis devant mon ordinateur ou ma tablette je peux mettre une image qui me porte à la prière. Ou bien j’ai trouvé un lieu paisible dans une église, devant le saint-sacrement.

Puis la durée

Si vous débutez dans la prière, prenez 20 mn.
Si vous avez déjà suivi une retraite, prenez 30 mn ou 45 mn,
Je prends les dispositions pour être au calme
Et ne pas être dérangé, ni par mon téléphone, ni par la sonnette chez moi. J’ai ma Bible, ma montre.

2. Avec les mots qui viennent à mon cœur, j’accueille la présence de Dieu auprès de moi.

Il est là et me regarde avec le regard d’un père qui m’aime tel que je suis. Avec mes talents et mes travers, mes joies et mes peines, mes forces et mes faiblesses. C’est moi tout entier qu’il aime, comme je n’ai jamais été aimé… Je prends un instant pour accueillir ce regard.
‘Que tout ce que je suis, sois dirigé vers toi Seigneur. Je T’accueille avec mon histoire, mon être, ainsi que mes désirs ; Je T’accueille avec mon passé, mon présent et mon futur‘.

3. Je lis le texte qui m’est donné aujourd’hui, le psaume 135

Avec le priant, le psalmiste d’il y a 3000 ans, je me tourne vers Dieu. Et je lui demande la grâce de savoir le remercier pour tout ce qu’il m’a donné tout au long de ma vie.

Rendez grâce au Seigneur : il est bon, éternel est son amour !
Rendez grâce au Dieu des dieux, éternel est son amour !
Rendez grâce au Seigneur des seigneurs, éternel est son amour !
Lui seul a fait de grandes merveilles, éternel est son amour !
lui qui fit les cieux avec sagesse, éternel est son amour !
qui affermit la terre sur les eaux, éternel est son amour !
Lui qui a fait les grands luminaires, éternel est son amour !
le soleil qui règne sur le jour, éternel est son amour !
la lune et les étoiles, sur la nuit, éternel est son amour !
Lui qui frappa les Égyptiens dans leurs aînés, éternel est son amour !
et fit sortir Israël de leur pays, éternel est son amour !
d’une main forte et d’un bras vigoureux, éternel est son amour !
Lui qui fendit la mer Rouge en deux parts, éternel est son amour !
et fit passer Israël en son milieu, éternel est son amour !
y rejetant Pharaon et ses armées, éternel est son amour !
Lui qui mena son peuple au désert, éternel est son amour !
qui frappa des princes fameux, éternel est son amour !
et fit périr des rois redoutables, éternel est son amour !
Séhon, le roi des Amorites, éternel est son amour !
et Og, le roi de Basan, éternel est son amour !
pour donner leur pays en héritage, éternel est son amour !
en héritage à Israël, son serviteur, éternel est son amour !
Il se souvient de nous, les humiliés, éternel est son amour !
il nous tira de la main des oppresseurs, éternel est son amour !
A toute chair, il donne le pain, éternel est son amour !
Rendez grâce au Dieu du ciel, éternel est son amour !

4. Je relis ou je fredonne ce psaume une ou deux fois.

Puis j’essaye d’en écrire la suite… avec ma propre histoire.
Pour quels dons de Dieu, quelles grâces, ai-je envie de dire « Éternel est son amour. »

5. Je parle à Dieu ou à Jésus comme un ami parle à un ami, mais aussi comme un serviteur parle à son maître.

Je lui partage ce qui est venu dans la prière, avec une grande confiance, mais aussi un grand respect.
Je n’oublie pas avant de le quitter, de remercier Dieu, avec mes mots, un geste…

Ensuite, je m’unis à l’Église toute entière, à l’ensemble des prières qui montent des 4 coins du globe, prières anonymes qui se joignent à ma petite contribution. Le « Notre Père » est un choix simple et significatif car il nous rappelle que nous sommes constamment en lien avec les habitants de cette planète, frères et sœurs dans le Christ.

Et pour terminer…

Je peux tracer lentement un beau signe de croix, ou bien présenter mes mains en signe d’offrande à Dieu de ce que j’ai reçu. Tout autre geste qui me semble juste est bienvenu.
Je quitte ce temps de prière en écoutant ce même psaume chanté avec les moines de Tamié :

https://www.youtube.com/watch?v=NdudGPj7pxU

Sur votre ordinateur, vous trouverez le même psaume en mélodie byzantine, serbe, de quoi vous accompagner par la musique et par les mots pendant plusieurs jours.

Bonne prière !

Foi, chemin de liberté

Foi, chemin de liberté

En savoir plus


Commentaires des lecteurs

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.



Newsletter
Newsletter

Titre / Radio Grand Ciel
Artiste /

Pin It on Pinterest

Share This