Alexandra David-Neel

Christine Afota, Elizabet Couget

 

Semaine 50

Alexandra David-Neel

La découverte à 20 ans du musée Guimet et des civilisations asiatiques décide de sa vocation: elle sera exploratrice et voyageuse

Alexandra David-Neel, Lhassa, 1924

Après une carrière réussie de chanteuse lyrique, et devenue bouddhiste, elle va se consacrer entièrement à sa passion pour le Tibet.

Lors d’un voyage qui dura 14 ans (1911-1925), avec une détermination sans faille, au prix de mille souffrances, elle réussit à entrer dans Lhassa, capitale du Tibet, (interdite aux étrangers), incognito, déguisée en mendiante.
Un exploit héroïque, où son mari, Philippe Neel, eut aussi sa part, puisqu’il accepta qu’elle partît vivre son rêve, la soutenant sans relâche.

Une vie de plus d’un siècle

Un second voyage, entre 68 et 77 ans, ne fut pas moins tumultueux, dans une Chine en proie au chaos, sous les bombes japonaises. Notre dame lama eut à cœur de transmettre sa passion, et de faire découvrir la sagesse tibétaine dans de nombreux livres, dont le célèbre  » Voyage d(une parisienne à Lhassa « .

Retirée dans sa maison de Digne, aujourd’hui un musée, à 100 ans, elle envisageait encore de voyager et faisait renouveler son passeport.

Une vie de plus d’un siècle, 1868-1969, un caractère tenace, lucide et passionné, une haute exigence: telle fut Alexandra David-Neel, la première femme européenne à entrer dans Lhassa, au Tibet.

 

Personnages insolites

Personnages insolites

En savoir plus


Commentaires des lecteurs

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.



Newsletter
Newsletter

Titre / Radio Grand Ciel
Artiste /

Pin It on Pinterest

Share This