La voix des Naxi 

Simon Martin

 

La voix des Naxi

Respirer l’air pur, l’air des montagnes où coule une de ses rivières à l’eau si froide qu’elle vous fait perdre tout contact avec vos pieds.

He Jinhua

A plus de 2000 mètres d’altitude, dans les régions montagneuses du Yunnan, au sud est de la Chine est nichée la ville de Lijiang, capitale de l’ethnie chinoise Naxi. Célèbre pour ses canaux et ses petits ponts en pierre, la vieille ville de Lijiang est inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1997 et accueille chaque année des millions de touristes.

C’est là, en 1984, au cours d’une de ses étranges expositions d’art paysan, fête populaire où les traditions et le savoir-faire local sont mis à l’honneur ; réjouissances que l’on imagine aisément bruyantes, colorées, pleines de parfums, dans un quartier pittoresque de la vieille ville, aux ruelles encombrées de touristes et de petits officiels chinois assis devant une scène ; c’est là donc que He Jinhua, alors âgée de 13 ans, chante pour la première fois devant un public autre que ses proches et les habitants de son village natale.

 

Orphée aux antipodes

Orphée aux antipodes

En savoir plus


Commentaires des lecteurs

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.



Newsletter
Newsletter

Titre / Radio Grand Ciel
Artiste /

Pin It on Pinterest

Share This