Parler le corps # 1

Olivier Lhostis, Dominique Desmichelle

 

Semaine 03

Parler le corps # 1

Parler le corps et non parler du corps n’est pas simple. Dans cette série d’émission, nous nous attacherons à esquisser une petite histoire du corps. Nous essaierons de comprendre comment le corps est perçu dans notre monde contemporain et comment le corps malade est appréhendé ; nous évoquerons la question de la place des médecines parallèles et la question de « l’efficacité symbolique » ; nous parlerons aussi des nouvelles approches du corps.

Géricault, étude de bras et jambes, entre 1818 et 1819

Nous évoquerons également la question de la valeur du symptôme en tant que signe, avec ses liens possibles avec les symboles. Nous tenterons de savoir s’il est possible d’imaginer un lien corps/âme. Nous n’oublierons pas d’interroger la façon dont nous construisons les liens que nous avons de notre corps. Et nous tenterons de voir comment il est possible de continuer à réfléchir sur cette énigme qu’est le lien entre soma et psyché, entre corps et âme.

Une énigme dès qu’il devient bavard

Chacun connaît son corps et en sait quelque chose. Car le corps est avant tout une expérience : nous sentons, nous ressentons ce corps qui nous porte. Nous savons qu’il est aussi une énigme dès qu’il devient bavard, non dans le corps de jouissance, mais dans ce corps de souffrance que nous redoutons d’habiter. Surtout lorsque des manifestations inhabituelles surgissent, encore plus quand une maladie sérieuse arrive voire s’installe durablement.

Chacun a aussi l’intuition que les liens entre notre corps et notre âme (ou psyché) sont complexes et tout aussi énigmatiques que chacune des deux parties en questions : les sursauts de notre corps nous sont à la fois familiers et étranges ; les émois de notre âme ne le sont pas moins. Et souvent nous nous demandons quels rapports étranges peuvent bien relier ces deux instances, quelles interactions énigmatiques peut régir leur influence réciproque possible ou probable… ou pourquoi tel ou tel symptôme apparaît, tel ou tel souvenir surgit, telle ou telle émotion nous bouscule.

Entre soma / psyché, c’est une vieille histoire

La distinction que nous éprouvons chaque instant pour la plupart d’entre nous entre soma / psyché est une vieille histoire ; elle est très liée à l’histoire de l’Occident et à son idéalisme consécutif à l’approche grecque ; on ne retrouve pas cette opposition dans d’autres traditions, en particulier métaphysique, comme dans l’hindouisme par exemple. Le dualisme est aussi présent dans le bouddhisme où l’on peut dire que seul le corps disparaît ; l’âme transmigre de corps en corps jusqu’au nirvana au sein duquel tout enveloppe charnelle a disparu.

Au fond, chacun fait « une « expérience singulière de son corps, à partir d’une histoire (personnelle et familiale) et d’une culture (sociale, morale, spirituelle, éthique…) où hérédité et environnement, destin personnel et collectif, objectivité et subjectivité tissent des déterminismes complexes mais subtils et puissants. Est-il possible d’y réfléchir ? Ce n’est pas certain que cela soit aisé tant cette question reste à la fois difficile à circonscrire et tant les réponses ont varié au fil de l’histoire.

Parler pour ne rien taire

Parler pour ne rien taire

En savoir plus


Commentaires des lecteurs

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.



Newsletter
Newsletter

Titre / Radio Grand Ciel
Artiste /

Pin It on Pinterest

Share This