5 témoignages de réfugiés afghans

Gabriel Seban

5 témoignages de réfugiés afghans

Kaboul est la capitale de l’Afghanistan. Ce pays, au Sud Est de l’Asie centrale, compte 41 Millions d’âmes. D’Ouest en Est,  il est entouré par l’Iran, par 3 pays issus de l’ex URSS – le Turkménistan – l’Ouzbékistan  et le Tadjikistan, puis par la Chine et enfin au S-SE, sur une très longue frontière, par le Pakistan.

L’Afghanistan est un carrefour stratégique. Fin du 7ème siècle, l’Islam s’y est implantée.

Ce pays a sans cesse été l’objet de conflits …
Leurs causes ?
L’influence de pays voisins, les oppositions intérieures entre ethnies pachtounes et tadjikes mais aussi celles entre villes tournées vers la modernité et campagnes plus traditionnalistes aux mains des Oulémas. Et puis il y a les luttes pour le contrôle des ressources minérales essentielles à nos technologies et celles non moins financières des gisements de pierres précieuses. Les contrôles de ces ressources par des réseaux mafieux soutenus par les talibans sont particulièrement meurtriers.

40 années de guerres depuis 1979…

D’abord 10 ans d’occupation militaire des soviétiques en soutien au gouvernement communiste de Najibullah.
Puis une guerre civile entre différentes factions moudjahidines à la chute de Najibullah.
La prise de pouvoir en 1996 par les talibans et les pachtouns salafistes malgré la résistance d’une Alliance du Nord.
Les talibans furent chassés par l’Alliance du Nord qui reprit le pouvoir soutenue militairement par les Etats Unis
Depuis 2001, 20 ans de guérilla par ces mêmes talibans.

Et, le 15 août 2021, les talibans reprennent le pouvoir à Kaboul  après le départ des troupes américaines.
Une crise humanitaire sans précédent sévit dans le pays. La famine s’ajoute au régime ultra-radical violent et barbare dont est victime la population.
Je ne voulais pas demeurer étranger aux difficultés des réfugiés afghans. J’en ai donc interviewé cinq et voici ce que j’ai retenu….

5 témoignages

D’abord Kjujasta . Elle a 23 ans et était médecin depuis un an dans un hôpital de Kaboul….
Puis Abdulah Amid. Il a27 ans et était photographe et réalisateur à Kaboul….
Un jeune afghan de 25 ans s’est également exprimé. Il aidait son père dans leur propriété agricole ….
Et puis, j’ai parlé avec Esmac, la cinquantaine passée, venu en France il y a 40 ans. Il a évoqué ses souvenirs et son départ durant l’occupation soviétique. Son fils de 25 ans, né en France, l’a écouté avant de s’exprimer à son tour devant son père….

Sont-ils si différents de vous, de moi ? Est-il juste de murer sa compassion devant un inconnu qui peut faire peur ?

Les expériences difficiles que ces personnes ont et devront encore traverser m’ont amené à poser des questions Eléonore, une avocate qui défend les droits des migrants.

Voilà, à vous de ressentir leur honnêteté, leur sensibilité, leur fiabilité et leur envie de vivre parmi nous.


Commentaires des lecteurs
  1. Anonyme   Sur   24 décembre 2021 à 2 h 19 min

    Merci pour votre beau reportage, y compris pour l’accompagnement musical. Ainsi, nous pénétrons mieux dans l’univers des sept jeunes Afghans orphelins que notre association paroissiale Dunoise a accueillis un au printemps 2018.

Laisser une réponse

Votre adresse email ne sera pas publiée.



Newsletter
Newsletter

Titre / Radio Grand Ciel
Artiste /

Pin It on Pinterest

Share This