1, C'est quoi la question ?
L’ignorant peut-il être heureux ?
― Dominique, Olivier et Gabriel
partager

L’ignorant peut-il être heureux ?

Bien sûr, on envie parfois l’innocence de l’enfant, l’authenticité de celui qui est parti s’occuper de chèvres dans le Larzac voire, moins souvent, le sourire de l’idiot du village.

Adam, Ève et le serpent dans le jardin d’Eden, Pierre Paul Rubens

Dans le mythe chrétien de la Genèse, la sortie de l’Eden – en l’occurrence de l’enfance – passe par la consommation de l’arbre de la connaissance du Bien et du Mal : cela semble ouvrir aux malheurs, mais n’est-ce pas avant tout la condition incontournable de l’adulte responsable ? L’enfant Mowgli doit affronter le serpent Kaa et le tigre Shere Khan, l’Enfant Sauvage ne semble nullement heureux.

L’innocence n’est donc pas synonyme de bonheur

Par ailleurs, on se méfie d’un érudit qui pourrait paraitre tristounet ou l’on craint l’hubris d’un savant fou (Dr Folamour, Frankenstein). Hermione, l’amie d’Harry Potter, est rapidement agaçante et pourrait gâcher le quotidien ! L’école dispense un savoir et n’est pas une institution apprenant à acquérir la joie spinozienne. Connaissance et bonheur ne semblent pas si liées.

Les conditions du bonheur

Pourtant, une forme de savoir protège, l’expérience rend prudent et autonome donc élargit le champ de conscience ; elles renseignent peut-être sur les conditions du bonheur et y pourraient y inviter en même temps. L’ignorant semble instinctif, aisément manipulable, vivant dans l’illusion d’un monde sans ombre. Mais l’humain n’est en même temps pas omniscient et doit donc trouver son bonheur malgré tout ce qu’il ne connaît pas. L’ignorance est aussi parfois temporairement consolatrice : ne jamais penser à la mort peut nous faire croire qu’elle n’existe pas.


Les opinions du lecteur

Laisser un commentaire

Votre adresse email ne sera pas publiée.



EN CE MOMENT
BIENTÔT À L'ANTENNE
Vous pourriez également aimer
Titre / Radio Grand Ciel
Artiste /

Pin It on Pinterest

Share This